Intégration d’outils et ressources numériques dans le cours

Cet intitulé est celui de la première formation que j’ai eu à construire dans le cadre de mes fonctions à la DANE de l’académie de Bordeaux. J’ai animé cette formation dans deux lycées professionnels au mois de mars 2015 dans le cadre de stages d’équipes demandés par les établissements.

L’objectif de cette formation était double : découverte d’outils et de ressources numériques mais également de pratiques intégrant le numérique avec comme finalité la création d’une séance incluant le numérique. Les consignes sur le contenu étaient une présentation du modèle SAMR et de différents outils et ressources le matin et une construction d’une séance l’après-midi en partant de ses objectifs pédagogiques pour déterminer comment et quelles ressources utiliser.

Conception

Pour élaborer cette formation, je me suis tout d’abord interrogée sur les outils et ressources à proposer aux stagiaires. Les collègues plus expérimentés m’ont indiqué l’existence d’un Prezi présentant ces différents éléments. J’ai pu le mettre à jour, certains intitulés étant obsolètes (CDDP – Canopé) ou nouveaux (en lien avec l’ENT) et ajouter des liens renvoyant vers les sites ressources. J’ai ensuite défini, en échangeant par mail, une liste de logiciels indispensables au travail de certaines ressources numériques : vidéo, image, audio, texte.

Je me suis ensuite intéressée au contenu de la partie plus théorique de la formation. Pour aider les collègues à intégrer le numérique dans une séquence, il m’a semblé pertinent de leur donner des exemples de pratiques. La difficulté portait sur la variété des disciplines que je risquais de rencontrer lors d’une même formation. J’ai commencé par construire une carte mentale détaillant les différentes étapes du processus d’apprentissage telles qu’elles étaient présentées dans le MOOC « Enseigner et former avec le numérique ». J’ai ajouté ensuite pour chacune d’elle des exemples de pratiques ou d’outils utilisables, en me référant à mes pratiques personnelles mais aussi à de nombreux exemples partagés par d’autres collègues sur Internet (Twitter, blog, Eduscol). Concernant le modèle SAMR, les collègues m’avaient transmis une image le décrivant.

Le contenu étant défini, il fallait préciser les grandes lignes du déroulé de la formation :

  • tour de table pour que les stagiaires indiquent leurs pratiques actuelles du numérique et leurs attentes par rapport à la formation,
  • présentation du modèle SAMR
  • présentation d’exemples de pratiques du numérique (lien processus d’apprentissage – outils et ressources)
  • présentation des outils et ressources numériques à l’aide du Prezi
  • définition des objectifs d’une séance de cours puis création de la séance.
  • utilisation d’une grille de préparation de séance pour pallier aux problèmes techniques pouvant survenir lors de la mise en œuvre de la séance.
  • tour de table pour recueillir les avis des stagiaires et les demandes complémentaires de formation à faire remonter au chef d’établissement, questionnaire à remplir sur la plate-forme Magistère.

Mise en œuvre

Lors de la prise de contact avec le référent numérique du premier établissement, il m’a été demandé de montrer des usages de tablettes et de baladeurs mp3. Le référent s’est occupé de d’organiser le prêt avec Canopé. Je lui ai également transmis la liste des logiciels à installer sur les ordinateurs de la salle de formation. Nous avons décidé la création d’un cours Moodle contenant les ressources et des liens complémentaires. Cela permettait de montrer des utilisations possibles de cette brique dans un cours. Le cours a été ouvert deux semaines avant le début de la formation. La partie visible comportait outre les objectifs de la formation, un questionnaire pour définir le niveau actuel d’utilisation du numérique et les attentes des stagiaires, une vidéo d’introduction à la formation (La pédagogie par et pour le numérique de MédiaFICHES) ainsi que des informations sur la possibilité d’amener son propre matériel informatique. Un forum était ouvert pour permettre la communication également après la formation.

Ce contact avec le référent numérique a fait évoluer l’organisation du début de la formation. En effet, le questionnaire me donnant des informations sur les attentes des stagiaires, j’ai davantage insisté sur leurs pratiques actuelles.

Animation

Pour que la présentation du modèle SAMR soit plus concrète, j’ai d’abord demandé aux stagiaires d’écrire sur un mur collaboratif (Padlet) une rapide description d’un ou deux usages du numérique dans leur cours. A l’issue de la présentation, je leur ai demandé, pour chaque usage, de déterminer sur quel niveau ils le situaient.

L’après-midi, les stagiaires travaillant sur les mêmes outils  se sont regroupés pour pouvoir s’entraider sur l’apprentissage du logiciel : certains ont travaillé sur la vidéo (rechercher, télécharger, couper, changer de format), sur de l’audio (enregistrer, réécouter) sur Moodle ou sur l’utilisation du TBI.

Analyse

Points positifs de la formation
  • Les stagiaires étaient tous volontaires pour cette formation. Ils se sont bien investis dans la partie théorique comme dans la partie pratique.
  • Le référent numérique a pu faire installer tous les logiciels demandés ce qui a permis aux stagiaires de travailler tous les outils qu’ils désiraient.
  • Certains stagiaires ont pu bien avancer leur séance de cours intégrant le numérique.
  • Les stagiaires plus inquiets lors de l’utilisation du numérique ont été satisfait de cet accompagnement à la création d’un cours. Des demandes de formations complémentaires ont émergées.
Points à améliorer
  • Les tablettes prêtées par Canopé et les ordinateurs personnels des stagiaires n’ont pu se connecter à la borne wifi fournie par l’établissement, nous avons donc perdu du temps en début de formation pour se rabattre sur les ordinateurs présents dans la salle.
  • Lors du premier stage, un stagiaire m’a signalé que j’aurai pu prévoir des tutoriels sous format papier pour aider les collègues sur l’utilisation des logiciels. Je l’ai mis en pratique lors du deuxième stage : le nombre de stagiaires et le nombre de groupes de travail étant plus élevés, cela a permis à tous de commencer à travailler rapidement.
  • Sans la présence du référent numérique, j’aurai oublié le tour de table alors que des demandes d’équipement et de formations complémentaires ont été formulées. J’ai en outre manqué de temps pour la présentation de la grille de préparation de séance.
  • Une amélioration possible serait de retrouver les stagiaires après qu’ils aient réalisé leur cours pour pouvoir échanger sur leurs difficultés éventuelles, les points qu’ils ont trouvés positifs, les réactions des élèves. Ce serait possible lors d’une formation hybride où la partie théorique se ferait à distance, la partie pratique en présentiel et où le feedback pourrait se faire à distance lors d’une visioconférence.
  • Le forum n’a pas du tout été utilisé par les stagiaires.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s